L’histoire du couvent

LE COUVENT DES PÈRES CAPUCINS DE GUBBIO, DIT DE SAINT NICOLAS.

La première pierre pour la construction de l’église – dédiée à Saint Nicolas de Bari – a été posée en 1631 par l’Evêque de Gubbio, Ulderico de Carpegna, peut après nommé Cardinal par le Pape Urbain VIII. Une inscription lapidaire la rappelle encore aujourd’hui et elle est exposée à côté de l’entrée de l’actuelle salle Capogrossi, ainsi que l’historien Oderisi Lucarelli le cite.

Peu après, le maire apostolique de ces pères, monsieur Giovanni Bernardino Battelli, achète pour le compte du Saint-Siège, des sœurs Vittoria, Lucrezia et Agrippina Negri de Gubbio, un terrain avec un acte rédigé le 8 octobre 1634 par le Notaire Guido Vagnozzi. Grâce à l’acquisition de ce terrain, il est possible de réaliser un cloître et la construction du couvent peut avoir lieu. Enfin, le 16 février 1640 vingt-deux frères capucins prennent possession du couvent, qui a été terminé avec grande fatigue. L’Evêque de la diocèse, Mons. Averardo Sperelli, consacre la nouvelle église du couvent le 31 mai 1655, le jour de l’Immaculé Conception. Le gouvernement unitaire, par les mesures de l’an 1866/67, proclame la suppression des ordres religieux et la vente des patrimoines ecclésiastiques en forçant les frères capucins à abandonner leur tant aimé Couvent de Saint Nicolas.

La propriété passe ainsi à la Commune de Gubbio qui, en 1878, y ouvre une école agraire. A la fin du XIXe siècle, la Commune cède sa propriété et le couvent vient abandonné au fur et à mesure jusqu’à ce qu’elle devient une carrière de pierre de taille pour réhabiliter les maisons de Gubbio. Dans les années 60 commencent les travaux de rénovation sur projet des architectes Monaco et Luccichenti qui pourvoient à transformer le couvent dans un complexe hôtelier de première catégorie. L’inauguration de l’hôtel a lieu le 6 août 1966 et voit les lignes architecturales, une grande partie des salons peints à fresques avec les cartons de Capogrossi et une source minérale parfaitement conservées.

En 1987, le bâtiment vient racheté par le Groupe Financo qui amorce une restauration complète. L’inauguration a lieu à l’occasion de la Coupe du Monde de Football en Italie en 1990, en présence de la délégation nationale du Brésil: un investissement important qui redonne du lustre à la ville et devient volant pour l’essor touristique du territoire. Aujourd’hui, le Park Hôtel ai Cappuccini, plongé dans son parc et entouré par les anciens jardins des moines, avec ses herbes aromatiques, font revivre des sensations spirituelles au touriste qui cherche tranquillité, repos et qui désire se plonger dans l’histoire la plus profonde.